Rechercher

A quel prix, les friperies rachètent les vêtements de seconde main?



Chiner et/ou racheter au particulier

Pour achalander leurs rayons , la plupart des friperies font appel à des fournisseurs. Il n'est pas rare qu'au lancement d'une boutique de fripes, les commerçants commencent par chiner eux mêmes chaque pièce dans le réseau des boutiques solidaires Emmaüs, Vetis...) et/ou rachètent directement aux particuliers mais cela ne dure jamais longtemps, en tout cas difficilement pour une friperie qui tourne bien .Pour garantir le choix au client, il faut beaucoup des références . Les friperies doivent avoir au minimum de 2000 pièces pour débuter, un stock fastidieux à constituer par soi-même.

Les associations solidaires

Il existe en France un réseau d'associations caritatives qui fournissent les petites friperies, ces structures peuvent fournir un certain nombre de pièces mais pour trouver des trésors chez elle , c'est de plus en plus difficile. Leur stock d'habits est souvent donné par des particuliers qui auront pris soin de vendre par eux-mêmes sur les plateformes de vente entre particuliers les plus belles pièces . L'arrivée de mastodontes comme Vinted ont complètement disrupté le circuit d'approvisionnement en pièces de seconde main.

Les Blockbusters

Véritables rouleaux compresseurs, certaines centrales d'achat de vêtements d'occasion raflent tout, elles sont très bien implantés et se fournissent partout en Europe et dans le monde. Elles ont une offre très détaillée , vintage, sport, années 70, différentes gammes de la plus fast fashion, au vintage pointu en passant par les marques de luxe.


A quel prix ?

Pour le rachat au particulier, il n y a pas de règles. Certaines boutiques rachètent à 1 € le kilo, d'autres jusqu'à 5 euros pour les plus généreuses. On comprend dès lors pourquoi les particuliers profèrent se tourner vers des sites comme leboncoin, vinted...

Quant aux associations solidaires , certaines laissent au client le soin de fixer son prix mais c'est plutôt rare. La plus part vendent à la pièce et si avant on pouvait dénicher une pièce rare pour trois fois rien, la demande a fini par les conduire à revoir leurs politique, elles aussi, elle trient, classent et bâtissent une gamme, la vente se fait le plus souvent à la pièce mais il arrive qu'elle soit proposés au kilo.


Les ventes au Kilo itinérantes

Le prix du kilo varie en général entre 25 et 50 euros le kilo. On peut y faire des affaires, surtout si on négocie un prix de gros.


Les Grossistes en friperies

Là aussi les prix varient en fonction de la gamme choisie , les prix peuvent atteindre 30 euros le kilos pour les pièces premium mais la moyenne des prix est autour de 15 euros. Il faut savoir que pour certains d'entre eux la marchandise provient de la'utre bour du monde. Là chacun doit réfléchir à son éthique, lorsqu'on crée une friperie, on rentre dans l'économie sociale et solidaire, avec des valeurs écologiques et économique fortes, alors selon votre fibre et vos intérêts renseignez-vous bien sur la provenance des habits que vous comptez vendre.






126 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout